Zum Inhalt
Version imprimable

Curia Vista - Objets parlementaires

01.3665 – Postulat

Liaisons ferroviaires Zurich-Stuttgart par l'aéroport de Kloten et Schaffhouse

Déposé par
Date de dépôt
16.11.2001
Déposé au
Conseil national
Etat des délibérations
Liquidé
 

Texte déposé

Le Conseil fédéral est prié d'entreprendre des négociations avec les cantons de Zurich et de Schaffhouse, les directions des CFF et des chemins de fer allemands, la société Cisalpino et le Land de Bad-Würtemberg dans le but d'établir aussi rapidement que possible une liaison entre Zurich et Stuttgart, passant par l'aéroport de Kloten, Winterthour et Schaffhouse.

La liaison sans changement Stuttgart-Zurich-Milan devra être maintenue.

Développement

On ne cesse de justifier les milliards consentis par la Confédération pour la création d'une nouvelle compagnie de transport aérien par la nécessité de maintenir le "hub" de Zurich-Kloten dans le réseau des transports intercontinentaux. Si le hub est maintenu une grande partie des passagers européens qui entend prendre un vol intercontinental s'y rendra en avion.

Or, rien ne justifie que les passagers venant de pays avoisinants se rendent au hub de Kloten par la voie de airs. Il serait beaucoup plus rationnel et écologique qu'ils empruntent les moyens de transport terrestres, mais pour cela il faudrait améliorer considérablement les liaisons ferroviaires avec l'aéroport de Kloten.

Depuis l'entrée en vigueur du nouvel horaire, en juin 1999, Zurich et Stuttgart ne sont reliées plus que par cinq paires de trains. La fréquentation des trains relativement faible sur cette ligne s'explique notamment par l'insuffisance des liaisons (tant sur le plan des fréquences que de la durée du parcours, qui est trop longue pour un trajet aussi court).

Le Land de Bad-Würtemberg réclame depuis longtemps une liaison ferroviaire entre Stuttgart et Zurich via l'aéroport de Kloten. Il est en outre essentiel, si cette liaison voit le jour, que le parcours Stuttgart-Zurich-Milan, qui s'effectue actuellement sans changement, ne soit pas interrompu à Zurich. Il conviendra de trouver une solution permettant de faire transiter les rames pendulaires des chemins de fer allemands et de la société Cisalpino.

Avis du Conseil fédéral du 27.02.2002

Le Conseil fédéral partage l'avis selon lequel les liaisons ferroviaires internationales avec les centres européens voisins doivent être améliorées et que le trafic international de courtes distances devrait tout d'abord se dérouler sur le rail. De bonnes liaisons Zurich-Schaffhouse-Stuttgart de même qu'un raccordement optimal de l'aéroport de Zurich font partie de ses préoccupations majeures et intéressent aussi les chemins de fer.

A moyen terme, le goulet d'étranglement actuel Zurich-Winterthour devrait pouvoir être résorbé - sous réserve des planifications en cours et de l'approbation par les Chambres fédérales ("Rail 2000", deuxième étape; futures conventions sur les prestations). Compte tenu de la durée plus longue du trajet et de l'extension du noeud de Zurich en raison de l'augmentation des trains qui y doivent transiter les uns derrière les autres en passant par l'aéroport, il est impossible de dire actuellement si une liaison par l'aéroport de Zurich et Winterthour est judicieuse. La question est examinée dans le cadre de l'élaboration du message sur le raccordement de la Suisse au réseau européen des trains à haute performance. Les travaux des cantons et des chemins de fer, qui ont été réalisés jusqu'à présent dans le cadre de "Rail 2000", deuxième étape, seront pris en considération.

Par contre, des problèmes importants de capacité s'opposent à la demande de faire passer à court terme les trains Zurich-Schaffhouse-Stuttgart par Winterthour:

- Les cantons de Zurich et de Schaffhouse souhaitent une extension de l'offre RER entre Winterthour et Schaffhouse (prolongement de la ligne 16 jusqu'à Schaffhouse et cadence semi-horaire sur la ligne 33). Ces cantons sont en pourparlers avec les CFF à ce sujet. Si ces extensions sont réalisées, le tronçon à voie unique Winterthour-Schaffhouse sera complètement surchargé et ne pourra plus accueillir de trains internationaux.

- Le noeud de Winterthour et le tronçon Winterthour-Zurich aéroport-Zurich sont parvenus aujourd'hui déjà à la limite de leur capacité.

Les investissements qui seraient nécessaires pour éliminer les goulets d'étranglement à court terme de façon à ce que les tronçons surchargés puissent également accueillir les trains Zurich-Schaffhouse, sont complètement disproportionnés par rapport à la fréquentation de cette liaison. Par conséquent, il faut renoncer pour l'instant à l'idée de faire passer les trains de Zurich-Schaffhouse par l'aéroport de Zurich et Winterthour. Il convient toutefois de mentionner qu'il existe une bonne liaison entre l'aéroport et Bulach avec un bus circulant toutes les demi-heures et, de surcroît, le matin et le soir sous forme de bus direct avec un trajet de 16 minutes seulement.

En outre, il convient de relever que les rames pendulaires allemandes ne sont pas compatibles avec le système électrique italien, c'est-à-dire que seuls les trains de la Société Cisalpino peuvent circuler tant en Allemagne qu'en Suisse et en Italie. Il est donc impossible de mener en Italie des trains composés de matériel allemand. De plus, le nombre de rames pendulaires de la Société Cisalpino est insuffisant pour réaliser avec ce matériel roulant toute l'offre de rames pendulaires entre Zurich et Stuttgart.

Proposition du Conseil fédéral du 27.02.2002

Le Conseil fédéral propose de rejeter le postulat.

 

Chronologie / procès-verbaux

DateConseil 
19.12.2003En suspens depuis plus de deux ans; classement.
 

Conseil prioritaire

Conseil national

Cosignataires (4)

 
Vous êtes ici: Le Parlement suisse > Recherche > Geschaefte