Zum Inhalt
Version imprimable

Curia Vista - Objets parlementaires

05.1050 – Question

Marché des places d'apprentissage

Déposé par
Date de dépôt
30.05.2005
Déposé au
Conseil national
Etat des délibérations
Liquidé
 

Texte déposé

1. Les pouvoirs publics ont été chargés à plusieurs reprises d'élargir leurs activités en matière de formation. Quelle a été l'évolution du nombre de places d'apprentissage dans les administrations publiques au cours des dernières années, et quelle était la situation à la rentrée 2005?

2. Quelle est la situation, sur ce point, chez les grands employeurs sous contrôle public, à savoir les hôpitaux, la Poste et les aérodromes militaires?

3. A l'automne 2004, le baromètre des places d'apprentissage indiquait que les apprentis disposaient de 1500 places de plus qu'en 2003. Quelle part de cette hausse est-elle imputable aux administrations publiques et aux entreprises sous contrôle public qui fournissent des places d'apprentissage?

4. Le Conseil fédéral est-il disposé, à l'avenir, à déclarer séparément le nombre de places d'apprentissage proposées par les administrations publiques?

Réponse du Conseil fédéral du 23.09.2005

Le Conseil fédéral a conscience de l'importance de la question des places d'apprentissage. Il met tout en oeuvre pour améliorer l'offre de places d'apprentissage et pour maintenir l'excellente qualité de la formation professionnelle dans notre pays. Il s'engage par ailleurs à offrir une chance au sein de l'administration fédérale aux apprentis défavorisés sur le plan scolaire. La Confédération n'a cependant pas la compétence de prescrire le nombre d'apprentis que les cantons et les communes doivent engager.

1./2. Au cours des dernières années, la Confédération a redoublé ses efforts dans le domaine de la formation d'apprentis. Entre 2001 et 2004, le nombre d'apprentis au sein de l'administration fédérale a passé de 753 à 840, ce qui correspond à une hausse de 12 pour cent.

Le nombre total de jeunes qui ont commencé une formation à la rentrée 2005 n'est pas encore connu, des contrats étant encore en voie d'être conclus. Sur la base des données budgétaires, on peut toutefois s'attendre à une nouvelle augmentation du nombre de places d'apprentissage dans l'administration fédérale. A plus long terme, le Conseil fédéral envisage de fixer à l'intention des départements une part de 4 pour cent de places de formation par rapport à la moyenne des emplois à plein temps. Cette mesure ne pourra toutefois être mise en oeuvre que si le Parlement octroie les moyens financiers nécessaires. Avec l'accroissement prévu des places de formation, la Confédération exploite ainsi mieux son potentiel en matière de formation professionnelle initiale.

3. Le baromètre des places d'apprentissage analyse les tendances sur la base de statistiques. Les chiffres qui concernent les entreprises publiques ne peuvent pas y figurer séparément. En ce qui concerne l'administration fédérale, le nombre de jeunes en formation a passé de 803 en 2003 à 840 en 2004. Cela correspond à une augmentation de 4,6 pour cent.

4. Dans le domaine fédéral, il existe déjà une statistique sur le nombre de jeunes en formation et sur l'évolution du marché des places d'apprentissage.

 

Conseil prioritaire

Conseil national

 
Vous êtes ici: Le Parlement suisse > Recherche > Geschaefte