Zum Inhalt
Version imprimable

Curia Vista - Objets parlementaires

06.3838 – Motion

Politique étrangère. Plate-forme d'information des citoyens

Déposé par
Date de dépôt
20.12.2006
Déposé au
Conseil national
Etat des délibérations
Liquidé
 

Texte déposé

Le Conseil fédéral est chargé de mettre en place une plate-forme d'information des citoyens sur la politique étrangère, à l'instar de la plate-forme d'instruction civique interactive "Civicampus" des Services du Parlement. Cette plate-forme renseignera de manière générale le public sur les relations extérieures de la Suisse et en particulier sur ses relations avec l'Union européenne.

Développement

Dans les années et décennies à venir, les citoyens suisses vont être très souvent amenés - plus souvent que par le passé - à donner leur avis sur la politique étrangère du pays et en particulier sur ses relations avec l'Europe. Ce qui les intéresse lorsqu'ils doivent voter, c'est de savoir quelles incidences leur décision aura sur les institutions et sur l'économie du pays et quelles en seront les conséquences pour le marché du travail, pour la politique sociale, pour la sécurité du pays et pour la justice, mais aussi pour notre souveraineté, pour la neutralité et pour la démocratie directe.

La politique extérieure de la Suisse est aujourd'hui beaucoup plus variée et beaucoup plus complexe qu'il y a encore quelques décennies. D'où la nécessité, pour les citoyens, d'être bien informés pour pouvoir se prononcer en toute connaissance de cause sur un sujet précis, car ce n'est qu'à cette condition qu'ils ne se sentiront pas dépassés par les événements. En d'autres termes, la plate-forme que j'appelle de mes voeux leur permettra de continuer à avoir une vue d'ensemble des problèmes et elle les aidera à évaluer le pour et le contre des alternatives qui leur seront proposées.

L'Union européenne étant de loin le partenaire de la Suisse le plus important sur le plan économique et sur le plan politique, il est normal que les relations que nous entretenons avec les 27 constituent le noyau de la plate-forme. Il faudra certes que le public suisse puisse s'informer sur les accords bilatéraux et sur les négociations en cours, mais il faudra tout autant lui exposer les conséquences de l'entrée de la Suisse dans l'Union.

La plate-forme, qui sera numérique et interactive, fournira aux citoyens un accès simple à une multitude d'informations sur notre politique étrangère. Elle pourra être mise sur pied sans grands frais, car une grande partie de son contenu existe déjà ici ou là. C'est le cas par exemple du rapport Europe 2006; du rapport 2006 "La Suisse et l'ONU", sur la coopération de la Suisse avec l'ONU ainsi qu'avec les organisations internationales ayant leur siège en Suisse; du rapport sur la politique économique extérieure; et du rapport sur la politique extérieure de la Suisse en matière de droits de l'homme (2003-2007).

Avis du Conseil fédéral du 19.09.2008

Les relations extérieures de la Suisse se sont effectivement diversifiées et complexifiées ces dernières décennies. Le Conseil fédéral attache une grande importance à la diffusion d'une information fondée et objective sur la politique extérieure de la Suisse, aidant la population à mieux comprendre ces questions. L'offre d'information doit être attrayante pour toucher tous les groupes cibles, et répondre à la variété de leurs besoins et attentes.

La plate-forme d'instruction civique interactive "Civicampus" a un but pédagogique et s'adresse à un public de jeunes et à leurs enseignants. L'expérience initiale recueillie sur des plates-formes pédagogiques en ligne traitant de la politique extérieure montre qu'elles constituent une formule attrayante de familiarisation avec certains sujets. Le Conseil fédéral suit attentivement l'évolution des techniques et les comportements des utilisateurs, et souhaite envisager d'accorder une place plus large à l'offre pédagogique interactive en ligne sur des aspects de la politique extérieure ou de la politique européenne du pays. Dans ce contexte, les services fédéraux sont aussi désireux de contribuer à la qualité des projets des services s'occupant de matériel pédagogique et des organisations intéressées en leur fournissant de l'information. Sachant cependant que la création d'une plate-forme pédagogique en ligne et son suivi ultérieur coûtent très cher, il ne convient pas de prévoir un mandat impératif de création d'une plate-forme d'information sur la politique extérieure de la Suisse.

Proposition du Conseil fédéral du 19.09.2008

Le Conseil fédéral propose de rejeter la motion.

 

Chronologie / procès-verbaux

Date Conseil  
19.12.2008CNDélai prorogé
20.03.2009En suspens depuis plus de deux ans; classement.
 
 
Vous êtes ici: Le Parlement suisse > Recherche > Geschaefte