Porter la flamme des «femmes politiques»

De Marina Carobbio Guscetti, j’ai repris le flambeau – j’ai envie de dire la flamme olympique - et je vais poursuivre son engagement pour améliorer la part des femmes dans les instances politiques et dirigeantes. Je compte en particulier poursuivre son action en préparant et en assurant la visibilité des festivités de 2021, pour les 50 ans du droit de vote des femmes en Suisse.

La page Internet Femmes politiques a acquis de la visibilité durant sa première année de vie, relayant la Journée internationale des droits de la femme, l’inauguration des plaquettes commémoratives des premières élues sous la Coupole, la table ronde sur les métiers ou encore la suspension de séance du Conseil national pour marquer la solidarité du Parlement avec la grève des femmes.

Durant ma présidence, je vais réfléchir à la meilleure façon pour Femmes politiques d’atteindre le public-cible, les femmes, bien sûr, mais aussi les jeunes générations. « Femmes politiques » doit aussi contribuer au débat en présentant les droits des femmes à la lumière des objets traités par l’Assemblée fédérale.

Quand je suis arrivée il y a treize ans à Berne - l'âge de ma fille aînée, les petits enfants étaient des passagers clandestins au Palais du Parlement. Sans doute cette réalité vécue m’a-t-elle incitée à mettre la conciliation de la vie professionnelle et de la vie familiale au cœur de mon action politique.

Les jeunes parents et leurs enfants doivent se sentir les bienvenus ici. Et pour mieux les accueillir, Marina et moi avons fait aménager une chambre d’allaitement au rez-de-chaussée, à deux pas des salles de conseil. Les papas pourront également y nourrir, y changer leur bébé et s’y reposer un peu au calme.

L’égalité salariale entre les femmes et les hommes, le soutien aux proches qui s'occupent des seniors, l’équité fiscale entre couples mariés et non mariés, le comblement des écarts entre les rentes des femmes et celles des hommes, en particulier dans le deuxième pilier : les Suisses attendent des réponses claires et rapides en matière de politique familiale en cette législature charnière. La page Femmes politiques s’en fera l’écho.

Isabelle Moret, présidente du Conseil national

Après Marina Carobbio, Isabelle Moret a repris le patronage de la rubrique « Femmes politiques » du site du Parlement. La présidente 2020 du Conseil national souhaite que cette page contribue au débat sur les droits des femmes.

Thèmes