​La représentation des femmes est au centre de la campagne des élections fédérales d’octobre 2019. La Chambre des cantons est sous les projecteurs car les sièges de plusieurs sénatrices sont à repourvoir. La féminisation des instances politiques cantonales se poursuit, avec un nombre record de conseillères d’Etat en 2018.

L’Union interparlementaire (UIP) le constate: la part des femmes diminue depuis 2016 dans les parlements nationaux. La situation est plus contrastée au sein du Parlement suisse. Le nombre des femmes augmente régulièrement depuis 1974 au Conseil national alors qu’il a diminué au Conseil des Etats ces deux dernières législatures. Plusieurs sénatrices sont sur le départ: les partis proposeront-ils assez de femmes pour les remplacer?

A fin 2018, les femmes occupent 33% des sièges au Conseil national (66 femmes et 134 hommes) contre 15,2% des sièges au Conseil des Etats (7 femmes et 39 hommes). La proportion de femmes élues au Conseil national en 2015 a dépassé pour la première fois la barre des 30% pour atteindre 32%. Au Conseil des Etats, elle est descendue à son taux le plus bas depuis 1991. Le risque est grand de voir le nombre de femmes au Conseil des Etats diminuer encore après les élections de 2019.

EVOLUTION DE LA PROPORTION DE FEMMES ENTRE 1974 ET 2018

Evolution de la proportion de femmes au Conseil national et au Conseil des Etats au 1er janvier de l'année concernée.

 


PROPORTION DE FEMME AU SEIN DES CONSEILS (DATE DE RÉFÉRENCE: 28.09.2018)

 

LES FEMMES PROGRESSENT LÉGÈREMENT DANS LES PARLEMENTS ET LES EXÉCUTIFS CANTONAUX

La proportion de femmes dans les parlements cantonaux a atteint son niveau le plus haut avec 27,9% pour la période 2014-2018, indique l’Office fédéral de la statistique (OFS). Depuis deux décennies, les femmes avancent légèrement mais régulièrement: entre 1996 et 1999, elles représentaient 24,1% des élu-e-s, 24,2%, entre 2000 et 2003, et 26,5%, entre 2004 et 2007. Mais les parlements cantonaux sont loin d’être homogènes, comme le montrent les élections dans les cantons entre 2012-2015: dans huit législatifs cantonaux (BL, ZH, AG, BE, BS, SO, AI et VD), la proportion des femmes atteint 30% et plus tandis qu’elle est inférieure à 20% dans sept cantons (GR, UR, SZ, NW, GL, SH et VS).

Dans les exécutifs cantonaux, les femmes occupent actuellement 37 sièges sur 154, un résultat encourageant lorsque l’on sait que les femmes ont été absentes de ces gouvernements ou n’y étaient que faiblement représentées. En 1983, Hedi Lang (PS/ZH) est devenue la première femme conseillère d’Etat à siéger dans un exécutif cantonal. En 1991, seules cinq femmes faisaient partie d’un exécutif, soit une proportion de 3%.

 

 

 

SOURCES: