Quels ont été les combats des douze premières femmes à siéger sous la Coupole fédérale? Très minoritaires au Parlement fédéral, comment ont-elles vécu leur engagement politique et fait passer leurs idées auprès de leurs collègues masculins? La valaisanne Gabrielle Nanchen, qui avait vingt-huit ans lorsqu’elle a été élue sous la bannière socialiste en 1971, témoigne et s’adresse aux jeunes femmes qui veulent se lancer en politique.

Gabrielle Nanchen est née en terre vaudoise en 1943. Après des études en sciences sociales, elle suit son mari valaisan et perd, en tant que femme, le droit de vote au niveau cantonal. Elle s’engage au sein du parti socialiste valaisan. Outre son mandat de parlementaire fédérale, elle a été présidente de «Femmes, rencontres, travail», vice-présidente de la Commission fédérale pour les questions féminines, présidente de Swissaid, déléguée de la Direction du développement et de la coopération (DDC) pour les questions Nord-Sud, présidente de la Fondation pour le développement durable des régions de montagne et membre de l’assemblée du CICR. Elle est co-fondatrice et ancienne présidente de l’Association Compostelle-Cordoue qui prône le partage entre les cultures par la marche, le dialogue et la compréhension (les jambes, le cœur et la tête).

 

 

Gabrielle Nanchen est l’auteur de:

  • Hommes et femmes, le partage, Ed. Pierre-Marcel Favre, 1981
  • Amour et pouvoir, Des hommes, des femmes et des valeurs, Ed. Pierre-Marcel Favre, 1990
  • Compostelle, de la Reconquista à la réconciliation, Ed. Saint-Augustin, 2008
  • Saint-Jacques de Compostelle, De Suisse en Galice, un chemin vers soi-même, Vevey, 2009, Ed. Mondo
  • Compostelle-Cordoue, Marche et Rencontre. Un témoignage collectif sous la direction de Gabrielle Nanchen et Louis Mollaret, Ed. Saint-Augustin 2012. JB
  • Le goût des autres. Des nouvelles du vivre ensemble, Ed. Saint-Augustin, 2018.