Pour la première fois de son histoire, l’Assemblée fédérale a élu deux femmes d’un coup au Conseil fédéral. De plus, la conseillère nationale démocrate-chrétienne Viola Amherd (VS) et la conseillère aux Etats radicale Karin Keller-Sutter (SG) ont été élues au premier tour. La cheffe du Département fédérale de justice et police Simonetta Sommaruga a également obtenu brillamment la vice-présidence du gouvernement.

Alors que la majorité absolue était fixée à 119 voix, Karin Keller-Sutter a obtenu 154 voix, contre 56 à son colistier Hans Wicky (NW). Viola Amherd a obtenu 148 voix contre 60 à Heidi Z’graggen (UR), la deuxième candidate officielle du groupe parlementaire PDC.

Première femme libérale-radicale après Elisabeth Kopp à entrer au gouvernement, Karin Keller-Sutter s’est dite impressionnée par la fonction. Viola Amherd a souligné quant à elle qu’elle exercerait son mandat avec «humilité et sincérité». Toutes deux ont appelé les membres du gouvernement et du Parlement à s’engager ensemble, au-delà des clivages partisans, pour relever les défis que la Suisse affronte. Tous deux estiment que l’élection de deux femmes est un pas vers «la normalité».


La conseillère fédérale Doris Leuthard avait elle aussi été élue au premier tour, en 2006, mais sur un ticket unique. A l’heure de quitter le Conseil fédéral, elle a rappelé l’importance de la concordance, du consensus, du compromis, qui demandent de traiter le point de vue de l’autre avec respect.


Les femmes qui ont obtenu le droit de vote et d’éligibilité en 1971 ont patienté treize ans avant d’être représentées au Conseil fédéral avec Elisabeth Kopp, le 2 octobre 1984. En 2010, le Conseil fédéral a même compté quatre femmes:la présidente de la Confédération Doris Leuthard, Micheline Calmy-Rey (2003-2011), Eveline Widmer-Schlumpf (2007-2015) et Simonetta Sommaruga fraîchement élue. Mais après la démission de Micheline Calmy-Rey (2003-2011) et d’Eveline Widmer-Schlumpf (2007-2015), ce sont des candidats masculins qui ont été choisis. Avec Ruth Dreifuss (1993-2002) et Ruth Metzler-Arnold (1999-2003), neuf femmes ont accédé au gouvernement de l’Etat fédéral.