La salle des pas perdus est un lieu qui permet aux députés de se rencontrer et de s’entretenir lors des sessions parlementaires, de répondre à des interviews et de recevoir des lobbyistes. Elle sert également de salon de réception officiel du gouvernement: c’est là que les membres du Conseil fédéral accueillent les chefs d’Etat en visite officielle ou que se déroule la cérémonie de présentation des vœux de Nouvel An du président de la Confédération. A partir de janvier 2019, les Services du Parlement inviteront régulièrement la population à des événements publics organisés dans cette salle, lors desquels des questions liées au Parlement et à la politique seront abordées et approfondies. Trois manifestations sont prévues pour lancer ce nouveau format de rencontre. Elles se référeront au troisième numéro de la revue «traverse» de 2018, paru en décembre, qui se penche sur l’évolution du régime parlementaire suisse depuis le 19e siècle et contient huit articles, dont trois seront examinés en détail lors des manifestations organisées dans la salle des pas perdus.

 

Remarque
Les entretiens sur le Parlement et la politique organisés dans la salle des pas perdus sont photographiés et filmés. Les Services du Parlement publient les images et les vidéos qui en résultent sur le site Internet du Parlement et sur ses pages des réseaux sociaux. Nous partons du principe que les personnes présentes donnent leur accord à cet effet. 

La fin du système de milice ?


Réalités et enjeux du politicien professionnel

Dans son article intitulé «L’Assemblée fédérale et le passage inachevé du dignitaire au politicien professionnel», Andrea Pilotti explique que, depuis la naissance de l’État fédéral en 1848, le Parlement suisse se caractérise par l’importance du système de milice et par l’absence d’une véritable professionnalisation du travail parlementaire. Cette situation s’est notamment traduite par l’importante présence d’élus fédéraux issus de la moyenne, voire grande bourgeoisie. Les récentes réformes du Parlement suisse visant à sa professionnalisation ont permis l’apparition et la croissance du groupe des parlementaires professionnels. Cependant, contrairement à la plupart des pays occidentaux, sous la Coupole fédérale le passage de la figure du notable à celle du politicien professionnel est resté inachevé.

Programme

19h00 – 19h15

  • Accueil par les Services du Parlement 
  • Brève présentation des résultats par Andrea Pilotti

19h15 – 20h30

Débat et questions, avec la participation de

  • Raphaël Comte, conseiller aux Etats PLR
  • Alice Glauser-Zufferey, conseillère nationale UDC
  • André Mach, de l’Université de Lausanne
  • Philippe Schwab, secrétaire général de l’Assemblée fédérale

Le débat en langue française sera animé par Pierre Nebel, journaliste à la RTS

L’événement est ouvert au public et l’entrée est gratuite. Etant donné le nombre de places limité, nous vous prions de bien vouloir effectuer votre réservation suffisamment tôt, par courriel ou par téléphone: pr@parl.admin.ch / 058 322 99 00.