Une série que le service des visites souhaite consacrer à des personnages, des inscriptions et des particularités architecturales au sein du Palais du Parlement.


Le « Serment du Grütli » constitue la pièce maîtresse du hall de la coupole. Œuvre du Genevois James André Vibert, cette imposante sculpture de 24 tonnes représente les Trois Confédérés (de gauche à droite : Werner Stauffacher, Walter Fürst et Arnold de Melchtal). Elle a été taillée dans un calcaire Botticino jaune clair, provenant de la région de Brescia (I), où se trouvait l’atelier de l’artiste. En choisissant ce matériau, James André Vibert a dérogé à une règle fixée par l’architecte du Palais du Parlement, Hans Wilhelm Auer, qui avait exigé que seuls des matériaux provenant de tous les cantons entrent dans la construction du bâtiment. 
La réalisation de ce projet s’est révélée extrêmement difficile, eu égard aux exigences énormes qui devaient être satisfaites. Seize années se sont ainsi écoulées entre les premières idées et le vernissage de l’œuvre désormais célèbre. Lors de l’inauguration du Palais du Parlement, le 1er avril 1902, l’assistance a pu découvrir un chœur d’enfants agitant les drapeaux des cantons à la place de la sculpture : le vernissage de celle-ci n’aura lieu que douze ans plus tard, le 11 mai 1914.
L’artiste n’a pas opté pour la représentation classique de la prestation de serment à main levée : il a figuré les Trois Confédérés tendant le bras au-dessus du Pacte fédéral revêtu des trois sceaux. Pour défendre ce choix déconcertant, James André Vibert a donné l’explication suivante : « La prestation de serment la main levée est un geste théâtral qui ne correspond pas du tout au tempérament helvétique. En outre, il est important qu’aucun des trois personnages ne cache les autres, quelle que soit la perspective. Le fait que les Trois Confédérés soient représentés le bras tendu vers le sol permet de faire en sorte que le tableau soit toujours visible dans sa globalité. »
Le service des visites publie une série d’histoires sur des personnages, des inscriptions et des particularités architecturales du Palais du Parlement.               
              


La sculpture représentant les Trois Confédérés dans le hall de la coupole

 

De gauche à droite : Werner Stauffacher, Walter Fürst et Arnold de Melchtal