Press release

La CPE-N en visite dans les Balkans

Cette année, la Commission de politique extérieure du Conseil national (CPE-N) a effectué son voyage d’information en Bosnie-Herzégovine, en Serbie et au Kosovo, où une délégation s’est rendue du 5 au 9 mai. Cette visite a été décidée en janvier 2008, avant que la déclaration d'indépendance du Kosovo ainsi que les élections parlementaires anticipées en Serbie ne soient connues. La délégation a pu prendre connaissance de la situation politique, sociale et économique d’une région figurant au premier rang des priorités de la politique extérieure de la Suisse, en particulier depuis l’accession du Kosovo à l’indépendance. Le défi constitué par l’intégration des différents groupes ethniques et autres entités régionales dans ces États a figuré au premier plan des discussions. Les parlementaires ont également eu l’occasion de constater de visu les effets de l’engagement multiple de notre pays dans cette région.

La délégation de la CPE-N s’est entretenue avec les présidents des Parlements, de même qu’avec les présidents et les membres des commissions de politique extérieure des Parlements des trois pays visités. Elle a également rencontré le président du Parlement de Voïvodine (province autonome serbe), ainsi que les autorités municipales de Brcko (Bosnie-Herzégovine) et de Gjilan (Kosovo). Les discussions ont porté sur cinq points principaux, à savoir : la situation politique intérieure, la mise en place des institutions, les rapports entre les groupes ethniques et entre les entités régionales, les liens avec les pays voisins et l’intégration européenne des trois États concernés.

Autre thème central du voyage, les activités de la Suisse dans le cadre de la coopération internationale. S'agissant de la promotion militaire de la paix, la délégation a rendu visite aux militaires du contingent SWISSCOY, actif dans le cadre de la Force internationale de sécurité au Kosovo (KFOR), ainsi qu’à ceux du détachement engagé dans l’EUFOR en Bosnie-Herzégovine. Elle en a profité pour s’informer des spécificités de leurs missions.

Elle a par ailleurs visité des sites de projets entrepris dans le cadre de la coopération suisse avec les États d’Europe de l’Est, au Kosovo et en Serbie. Il s'agissait de projets concernant les domaines suivants : approvisionnement en électricité et en eau, formation professionnelle et amélioration des conditions de vie de la communauté rom. Ces visites ont permis à la délégation suisse d'entrer en contact avec la population locale, notamment avec celle d'un village serbe au Kosovo.

Les pays des Balkans de l'Ouest doivent aujourd’hui se réconcilier entre eux, ainsi qu’avec leur passé. La délégation suisse a visité les installations de la Commission internationale pour les personnes disparues à Tuzla, où des experts procèdent à l'identification des victimes du massacre de Srebrenica. Elle a ensuite rencontré des représentants d'ONG locales et d'organisations internationales oeuvrant pour le respect des droits de l’homme et la promotion de la démocratie. La délégation s'est par ailleurs renseignée, notamment à l'occasion d'une rencontre avec des représentants des ministères et des ONG en Bosnie-Herzégovine, sur les problématiques de la migration et des réfugiés.

 

La délégation s'est également rendue à Novi Sad pour la visite d'une entreprise suisse spécialisée dans le recyclage de cartouches d'imprimante.

Grâce au programme riche et varié préparé à son intention, la délégation de la CPE-N a pu prendre conscience de la complexité de l’histoire et de la situation actuelle des trois pays visités. Les parlementaires ont en effet pu constater combien les relations entre les différents groupes ethniques peuplant cette région restent marquées par la méfiance après les atrocités dont celle-ci a été le théâtre dans les années 90, ralentissant de ce fait le rythme des réformes. Toutefois, la délégation a également relevé des signes d’espoir : dans toutes les discussions portant sur la résolution de problèmes concrets et la protection des minorités, les différents interlocuteurs ont laissé entendre leur volonté de réconciliation et de collaboration interethnique, renforcée par la perspective d’être intégrés au sein de l’Union européenne et de l’OTAN.

Par ailleurs, les députés ont été très impressionnés par l’engagement de la Suisse dans la région. Ils ont en effet pu apprécier la valeur de ses projets et combien ceux-ci contribuaient à la stabilisation et au développement des pays concernés. La délégation a en outre constaté avec satisfaction que cet engagement valait à la Suisse de jouir d’une excellente réputation auprès des autorités et de la population locales. Enfin, elle tient à cette occasion à exprimer sa reconnaissance à tous les Suisses qui mettent leurs compétences et leur motivation au service de la coopération au développement ainsi que de la promotion civile et militaire de la paix dans la région.

La délégation de la CPE-N, conduite par le président de la commission, M. Geri Müller (PES/AG), était en outre composée de Mmes Evi Allemann (PS/BE) et Christa Markwalder Bär (PRD/BE) et de MM. Luc Barthassat (PDC/GE), Mario Fehr (PS/ZH), André Reymond (UDC/GE), Reto Wehrli (PDC/SZ) et Carlo Sommaruga (PS/GE).

Berne, 14 mai 2008  Services du Parlement


151;#APK-N
Geri Müller, conseiller national, président de la commission, tél. 076 347 77 26
Paolo Janke, secrétaire de la commission, tél. 031 322 97 15

Expression Console: