Message sur la coopération internationale 2017-2020
La Commission de politique extérieure du Conseil des Etats (CPE-E) s’est entretenue avec le chef Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) Didier Burkhalter au sujet de l’état de réalisation du prochain message sur la coopération internationale de la Suisse. En marge de ce point, la commission s’est informée des dernières actualités en matière de politique européenne et internationale.

La CPE-E a pris connaissance des projets du Conseil fédéral pour renforcer son aide dans les contextes fragiles et son engagement en Afrique et Moyen-Orient, ainsi que des instruments qu’il prévoit de développer en faveur de la promotion de la paix ou de la sécurité humaine notamment. Les débats de la commission ont aussi permis de dresser un bilan sur le dernier crédit-cadre de la Suisse pour la coopération internationale, qui prendra fin en 2016, lequel a été globalement salué.
La discussion générale a porté sur l’importance de la réduction des inégalités, sur les partenariats avec le secteur privé, et sur la nécessité de présenter des politiques de développement – et des sources de financement – cohérentes et flexibles. L’aide humanitaire de la Suisse et les contributions du pays aux projets du Comité international de la Croix-Rouge ont également été évoquées.

 

Actualités de politique européenne et internationale
La commission a pris acte des derniers développements relatifs au plan d’action du Conseil fédéral lié aux négociations sur l’adaptation de l’accord de libre circulation des personnes, ainsi qu’à l’état général des relations entre la Suisse et l’Union européenne (UE). La CPE-E a également fait le point sur les récents naufrages en Mer Méditerranée, et sur les efforts de la Suisse visant à lutter contre les causes de la migration, et à protéger les migrants. A ce sujet, la question de la répartition des réfugiés au sein de l’UE a été abordée.
Concernant le tremblement de terre qui a frappé le Népal en avril, la commission a discuté des moyens déployés par la Suisse dans le domaine de l’aide humanitaire, et des obstacles auxquels se heurtent parfois les soutiens apportés.

 

Rotation du personnel diplomatique du DFAE
La CPE-E s’est penchée sur les principaux critères de transferts des diplomates suisses. Il a été question, entre autres, des nominations de personnes extérieures au milieu diplomatique, de la justification du régime des transferts, et du processus de sélection des jeunes diplomates. Les limites et forces des profils existants au sein de la communauté diplomatique suisse ont également fait l’objet du débat.

Enfin, la commission a adopté, à l’unanimité, la motion 14.3824 Streiff « Aborder la question de la liberté de religion dans le cadre des contacts et des organes bilatéraux et multilatéraux ». Dans le contexte actuel, de persécutions marquées des minorités religieuses, il est très important, de l’avis de la CPE-E, que la Suisse poursuive ses efforts pour la protection de ces dernières, sur les plans multilatéral et bilatéral.

 

Berne, le 19 mai 2015  Services du Parlement