Press release

Délégation de surveillance de la NLFA : séance d’avril à Erstfeld et Zurich

Situation des projets NLFA
​Lors de sa séance d’avril, la Délégation de surveillance de la NLFA (DSN) a pris acte du rapport d’étape sur la NLFA à fin 2011 établi par l’Office fédéral des transports (OFT). Elle a également commencé la lecture de son rapport d’activité 2011. AlpTransit Gothard SA (ATG) a fait le point de la situation sur le Saint-Gothard et le Ceneri. Les CFF ont informé la délégation sur l’évolution de la préparation de l’exploitation du tunnel de base du Saint-Gothard et sur les perspectives concernant le courant de traction. Enfin, la DSN a formulé une recommandation à l’intention de l’OFT au sujet du calendrier du tunnel de base du Ceneri.

Rapport d’étape NLFA de l’OFT à fin 2011

 Selon le rapport d’étape NLFA, les coûts, les finances et les délais du projet sont toujours stables. Les coûts finals prévisionnels de la NLFA sont stables depuis 2007 et l’OFT les estime toujours à 18,7 milliards de francs (prix 1998, hors renchérissement, intérêts intercalaires et TVA), tandis que le crédit d’ensemble pour la NLFA voté par les Chambres fédérales en 2008 est doté de 19,1 milliards de francs : le financement de la NLFA est donc assuré. Les risques sur coûts ont continué à se contracter à mesure que les travaux de gros-œuvre progressent. La conclusion d’un accord entre ATG et le consortium Faido/Bodio au sujet des avenants en plus-value a également contribué à l’amélioration de la situation.

 

Tunnel de base du Saint-Gothard – Mise en service

Dans le tunnel de base du Saint-Gothard (TBG), l’aménagement du gros-œuvre, la technique ferroviaire et les préparatifs en vue de la mise en service sont dans les délais. Une visite du chantier de mise en place des équipements ferroviaires dans la section d’Erstfeld a permis à la DSN de se faire une idée plus précise de la complexité des travaux qui se déroulent dans le tunnel. La délégation a également été informée qu’ATG avait créé une division spécifique pour planifier la mise en service du TBG. Les CFF avaient déjà adaptés leurs structures pour faire face à ce nouveau défi en 2011.
Globalement, il subsiste encore des risques d’exécution non négligeables pour la technique ferroviaire et la mise en service du TBG. L’organisation de la mise en service a certes pu être remise à niveau avec le concours de tous les intervenants, mais un rapport de contrôle de l’OFT montre que certains aspects de la collaboration entre ATG et les CFF doivent encore être réglés. Le contenu de quelques documents centraux n’a notamment pas encore été adapté. La DSN continuera donc à suivre l’évolution de ce projet avec la plus grande attention.
En ce qui concerne l’alimentation en courant de traction, la DSN a été informée que la puissance requise pour l’exploitation du TBG devra être installée d’ici 2016, de même que son système palliatif (redondance). Les travaux d’aménagement et d’installation nécessaires sont en cours.

 

Tunnel de base du Ceneri

Le front de taille Nord du tunnel de base du Ceneri (TBC) affiche toujours un retard de plusieurs mois sur le calendrier des échéances, principalement à cause de difficultés géologiques. Mais selon les indications fournies par ATG, la mise en service de l’ouvrage à fin 2019 n’est pas remise en question. Néanmoins les réserves de temps se sont fortement réduites. De plus, la situation devient critique sur le front de taille Nord. La DSN estime que l’objectif de mise en service du TBC à fin 2019 est optimiste et elle a recommandé à l’OFT de réexaminer le calendrier des échéances d’ici fin 2012. L’office devra notamment montrer quels travaux, dans chaque phase du projet, ont des incidences directes sur la date de mise en service et quelles mesures permettraient de combler les retards.
 

Autres sujets traités

Lors d’une course dans un wagon découvert entre Flüelen et Brunnen, la DSN a écouté avec intérêt les explications des CFF concernant les mesures qui permettront de réaliser un corridor à 4 mètres sur l’axe du Saint-Gothard. A Zurich, elle a visité le « laboratoire du Saint-Gothard » où l’entreprise Thales effectue actuellement des tests de simulation du trafic dans le TBG. Sacrifiant à la tradition, la DSN a également profité de sa séance extra-muros pour s’entretenir avec des représentants du canton hôte. Les discussions ont notamment porté sur le développement du canton de Zurich et sur les conséquences de cette évolution pour les transports publics, ainsi que sur certains aspects du message du Conseil fédéral sur le financement et sur l’aménagement de l’infrastructure ferroviaire (FAIF).
La DSN s’est réunie à Erstfeld et à Zurich, sur l’Uetliberg, les 12 et 13 avril 2012 sous la présidence de Max Binder (UDC/ZH). Des représentants du CDF, de l’OFT, de l’AFF, d’ATG et des CFF ont aussi participé aux discussions.
 
Berne, le 16 avril 2012   Services du Parlement
 
 
190;#NAD
​Max Binder, conseiller national (président)                           079 215 84 42
Isidor Baumann, conseiller aux Etats (vice-président)         079 388 39 33

Expression Console: